L’Appel part à la découverte du Cantal 1er et 2 juin 2024

 

Au petit matin du 1er juin ils étaient 47 à embarquer dans le car vers la cité médiévale de Saint Flour perchée sur son éperon rocheux. Avec Basile leur guide conférencier, ils ont déambulé dans les ruelles à la rencontre des monuments emblématiques du centre historique : la halle aux Blés, le palais épiscopal, la maison consulaire, les remparts et l’imposante cathédrale Saint Pierre du XVe. Avec ses deux tours massives et son austère couleur basaltique elle évoque d’avantage une forteresse mais à l’intérieur l’esprit gothique est bien présent. Cette cathédrale renferme des merveilles comme un christ noir, des objets liturgiques signés Goudji, orfèvre de renom international et de magnifiques vitraux. Une petite surprise les attendait puisqu’ils ont pu monter dans l’une des tours de la cathédrale pour voir deux petites salles (l’appartement de l’évêque et une prison).
Ensuite ils ont rejoints le pied du viaduc de Garabit, géant de fer, qui réunit depuis 140 ans les deux rives de la Truyère. Des plans de l’ingénieur Boyer à la réalisation d’Eiffel ils ont pu revivre l’extraordinaire aventure de la construction du Viaduc grâce à une visite commentée.

Pour l’hébergement du soir ils ont rejoints le charmant village de Coltines. Le dimanche matin ils ont visité le château millénaire du Sailhant perché sur son promontoire volcanique. Pendant plus de trente ans il a été entièrement restauré et richement meublé par Joseph Pell Lombardi, éminent architecte New-Yorkais, spécialiste dans la restauration des monuments historiques. C’est une demeure privée habitée par son propriétaire à certaines périodes de l’année. La visite guidée leur a offert une balade historique à travers ses jardins, son hall d’entrée, sa grande salle à manger avec sa vaisselle précieuse, son salon, ses nombreuses chambres, sa bibliothèque, sa cuisine avec sa faïence décorée et enfin sa chapelle avec une statue de la Vierge en Majesté. Le groupe a été littéralement enchanté par cette visite. Ils sont repartis vers le village de Ruynes en Margeride où se trouve l’Ecomusée de Margeride composé de trois sites. Faute de temps ils n’en visiteront que deux. Tout d’abord le jardin Saint Martin où un guide passionné les a invités à découvrir les milieux naturels de la région, la faune et la flore locale. Dans la cour intérieure, au pied de la tour médiévale, se trouve un jardin de plantes aromatiques et potagères qu’ils ont pu tester grâce au botaniste présent. Ils sont même repartis avec des recettes originales (omelette aux orties ou pesto à l’ail des ours). Pour finir, c’est à la ferme de Pierre Allègre à Loubaresse qu’ils ont fait un bond dans le temps. De la maison d’habitation des années 1960 à l’étable et au four à pain ils ont retrouvé les odeurs et les ambiances d’autrefois. Une parenthèse envoutante dans un lieu plein de charme. Après un court arrêt sur l’aire d’autoroute du viaduc, ils ont pu prendre une dernière photo du géant de fer. Malgré une météo maussade et fraîche ils garderont en mémoire toutes ces belles découvertes.

Janie

Photos de Raymond

Retour en haut